Imprimer cette page

Service d'accompagnement en économie sociale et familiale

 Origine

La loi n° 2007 - 293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l'enfance a instauré à compter du 6 mars 2007 une mesure administrative appelée mesure d'accompagnement en économie sociale et familiale (AESF). L'accompagnement en économie sociale et familiale (AESF) s'inscrit dans l'éventail des aides proposées aux familles au titre de l'aide sociale à l'enfance, décidées par le président du conseil Général.

Cette mesure peut être ouverte en préalable à une mesure judiciaire d'aide à la gestion du budget familial.

Missions

Favoriser l'autonomie budgétaire des parents et veiller aux conditions matérielles de vie des enfants au regard du logement, de l'alimentation, de l'entretien du cadre de vie et de l'hygiène, de la santé, de la scolarité et des loisirs.

Sensibiliser les parents sur l'origine des difficultés de gestion du budget, sur les conséquences préjudiciables pour les enfants d'une éventuelle non-utilisation des prestations dans leur intérêt.

Aider la famille à enrayer un dysfonctionnement dans la gestion des ressources familiales.

Financeurs

Cette mesure fait partie des prestations d'aide sociale à l'enfance et relève de la compétence du Conseil Général. Son application a été confiée à l'UDAF par voie de convention.

Elle est gratuite pour les familles.

Personnes concernées

Familles composées d'au moins un enfant mineur.

Secteur géographique d'intervention

Le secteur géographique d'intervention est l'ensemble du département de la Moselle.

Professionnels

L'équipe d'intervention est constituée de 3 conseillères en économie sociale et familiale.

Concrètement

C'est l'assistante sociale de secteur qui propose ce type d'accompagnement aux familles.

Elle détermine avec les familles sur la base d'une contractualisation les objectifs de cet accompagnement.

L'intervenant social de l'UDAF intervient au domicile des familles pour une durée d'accompagnement de 6 mois, renouvelable une fois. Une prolongation au delà de 12 mois d'intervention est exceptionnellement possible.

En 2013, cette mesure a concerné 171 familles sur le département de la Moselle.

 Projets

Les projets actuels reposent sur trois axes :

  • La reconfiguration de l'organisation et la recherche d'efficience
  • la mise en œuvre à court terme de l'évaluation interne et à moyen terme l'évaluation externe
  • le développement de la participation des ménages accueillis

 


|