Imprimer cette page

Actualité

15/02/2013

Une convention pour mieux aider les parents

Catégorie : Politique familiale

Article du Républicain Lorrain du 15/02/13

Dix partenaires institutionnels, engagés dans l'aide aux parents, ont signé hier une convention visant à formaliser leur coopération et à optimiser leurs actions sur l'ensemble du territoire mosellan.

Le préfet de Région Nacer Meddah (à g.) a profité de la signature de cette convention pour visiter l'ensemble des services de la Caf, une première en Moselle. Photo Marc WIRTZ

I l existait déjà une concertation technique entre les différents intervenants, mais cette convention nous permet de consolider notre partenariat et de placer l'ensemble de nos actions sous l'égide d'un comité de pilotage politiqu e. » Anne Soomers est responsable du pôle politique d'action sociale à la Caisse d'allocations familiales (Caf) de Moselle. À ce titre, elle a participé à l'élaboration de la convention sur les dispositifs de soutien à la parentalité, signée hier dans les locaux messins de cet organisme.

« Il existe trois grands types de dispositifs qui ont pour objectifs d'aider les parents », détaille Anne Soomers : « Les Reaap (Réseau d'écoute, d'appui et d'accompagnement des parents), les Clas (Contrat local d'accompagnement à la scolarité) et les services de médiation familiale ».

Dix signataires

Le texte, intitulé Convention de partenariat pour le pilotage et la gestion départementale des dispositifs de soutien à la parentalité, a reçu les signatures des représentants des institutions suivantes : la direction départementale de la cohésion sociale par l'intermédiaire de Nacer Meddah, préfet de Région, le conseil général, la Caf, la cour d'appel de Metz (au titre de la médiation familiale), la direction des services départementaux de l'Éducation nationale (pour les aides à la scolarité), la Mutualité sociale agricole Lorraine, l'Union départementale des associations familiales et l'Union départementale des centres communaux d'action sociale.

Cette convention découle de la création, en 2010, du comité national de soutien à la parentalité. Un comité mosellan de pilotage a été créé en 2012, présidé par le préfet, son animation étant confiée à la Caf 57.

Diagnostic

Première tâche dans le cadre de cette convention, la réalisation d'un diagnostic départemental sur les familles : « Il s'agit de déterminer où sont les familles monoparentales, séparées, nombreuses, c'est-à-dire celles qui sont le plus susceptibles d'avoir besoin du soutien de l'un ou l'autre des trois dispositifs », explique Anne Soomers.

Ce diagnostic permettra aussi d'évaluer l'adéquation entre les actions déjà en place et les besoins. « Nous pourrons alors éventuellement proposer des modifications pour optimiser l'offre. »

Cette étude, cofinancée par les dix partenaires, sera confiée à un prestataire privé. Ses résultats devraient être connus dans un peu moins de sept mois.

Les trois dispositifs

 -Reaap : ils ont pour objectif d'aider les parents à assurer leur rôle éducatif et à les aider dans leurs initiatives par le biais de groupes de paroles, ou de conférences. Vingt-quatre en Moselle.

-Clas : ils apportent du soutien aux enfants et aident les parents à s'impliquer dans le suivi scolaire. Quatre-vingt-cinq cycles sur le département.

-Médiation familiale : les médiateurs aident les parents qui se séparent à trouver les solutions les plus appropriées pour les enfants. Cinq en Moselle


|

Page précédente :  
Page suivante : L'association