Imprimer cette page

Actualité

08/07/2013

Signature d’un accord relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Catégorie : Au coeur des services

Présentation du plan d'action pluriannuel

 L'UDAF de la Moselle, lors de sa négociation annuelle obligatoire, a conclu le 28 mai 2013 un accord relatif à l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

La négociation annuelle obligatoire impose à tous les employeurs ayant au moins un délégué syndical dans leur entreprise, de procéder, tous les ans, à une négociation sur des thèmes fixés par le code du travail. (art. L. 2242-1 du Code du travail).

Le présent accord a été signé entre Monsieur Marcel DOSSMANN, Directeur général et les représentants des organisations syndicales, Madame Anne-Catherine KIEFFER, pour la CGT et Monsieur Alain JACQ pour la CGC-CFE en présence de Madame VEDDA, membre de la délégation CGC et de Madame AUBERTIN, Directeur des Ressources Humaines.

L'accord porte sur plusieurs axes s'inscrivant dans un ensemble de lutte contre toute forme de discrimination et toute différence de traitement illégitime.

Ces axes sont :

-l'amélioration de la gestion des ressources humaines au travers du recrutement, de la formation et de l'évolution professionnelle, et sur le niveau de rémunération,

-la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle par des aménagements du temps de travail et de son organisation par des horaires variables,

-favoriser la mixité au sein des instances représentatives du personnel et des instances dirigeantes.

De l'ensemble de ces axes découle un plan d'action pluriannuel 2013 à 2015.

Ce plan propose de mettre en place des actions portant entre autre sur la parité des candidatures sélectionnées, d'égales conditions d'accès à la formation, une classification et une rémunération identique à l'embauche entre les femmes et les hommes à poste équivalent, l'accès au temps partiel, la mise en place d'entretiens et d'aménagement du temps de travail, un assouplissement du temps de travail pour les salariés le souhaitant.

Les représentants syndicaux ont souligné l'importance de ce travail.

Pour Anne-Catherine Kieffer : « C'est un enjeu sociétal, l'égalité est un droit fondamental. Les avancées obtenues dans les accords déjà réalisés bénéficient à toutes et tous: conditions de travail, articulation entre vie privée/vie professionnelle. »

Pour Alain Jacq : « Je souhaite pour ma part souligner l'excellent état d'esprit des différents participants dans les discussions sur cet accord. Le texte final et le plan d'action me semblent tout à fait favorables à la conciliation des temps. »

 De gauche à droite : Catherine VEDDA, Sabine AUBERTIN, Marcel DOSSMANN, Anne-Catherine KIEFFER, Alain JACQ.


|

Page précédente :  
Page suivante : L'association