Imprimer cette page

Actualité

06/05/2014

Des milliers de roses pour vaincre le cancer

Catégorie : Société

Article du Républicain Lorrain du 26/04/14

Hier matin à Woustviller, les volontaires ont conditionné 16 000 roses produites au Kenya et en Hollande. Photo RL

L'opération Une rose, un espoir se déroule ce samedi et dimanche dans les secteurs de Woustviller, Sarralbe, Rohrbach-lès-Bitche et tout le bassin houiller. Hier, des bénévoles ont conditionné des milliers de roses. L'opération "Une rose, un espoir" se déroule ces samedi et dimanche dans les secteurs de Woustviller, Sarralbe, Rohrbach-lès-Bitche et le bassin houiller. Hier, les bénévoles ont conditionné des milliers de roses.

Rien que pour le secteur de Woustviller, 175 motards et autant de passagères se mobilisent pour sillonner ce week-end la Moselle-Est. Ils proposent aux habitants une rose rouge, blanche, ou encore des nuances entre ces deux couleurs, en contrepartie d'un don de 2 € minimum à verser dans l'urne. Le bénéfice sera remis en mai à la Ligue contre le cancer.

Pour l'association de Woustviller (tout comme dans les autres secteurs), la première phase de l'opération a débuté hier. 60 bénévoles et une quinzaine de membres ont effectué l'emballage de 16 000 roses destinées aux environs de Sarreguemines.

Rose conditionnée

« Elles proviennent d'un fleuriste de Metz qui fournit les autres sites voisins et amis. Ces roses ont été produites au Kenya grand producteur mondial, mais aussi en Hollande. Elles doivent être conditionnées par nos soins », précise M. Weiskircher. Les roses fraîches ont suivi une chaîne de transformation sous le gymnase de Woustviller. Un bel engagement entre toutes les générations de volontaires. Il s'agissait d'abord de sectionner au sécateur l'extrémité de la tige de 60 centimètres, puis d'enlever au couteau ses piquants, de placer la rose dans sa cravate sur laquelle figure le logo officiel et enfin, de poser un bout de scotch pour solidariser l'ensemble. Ces roses ont été placées dans des conteneurs à fond d'eau, eux-mêmes stockés cette nuit dans une pièce climatisée pour en préserver la conservation.

Parmi les bénévoles, Anthony Jaeck (10 ans) a participé à ce travail avec les élèves de CM1 et CM2 du Witz, tout comme le Chambourg (écoles de Woustviller) « En emballant ces roses, nous voulons, nous les écoliers du primaire, aider les personnes atteintes du cancer ». Une délégation du centre d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) de Sarreguemines était de la partie et le sera encore aujourd'hui dans une distribution prévue à pied. Cinq pensionnaires de la maison de retraite les Saules de Hambach, accompagnés par leur animatrice Nathalie, ont participé à la préparation. Fidèle et dévouée volontaire depuis 2008, Colette Toni (80 ans, d'Alsting) était présente : « Moi, je suis bien portante. Alors, consacrer une journée de bénévolat c'est la moindre des choses ».

Voisines de table, Hilde et Sonia glissent la précieuse fleur dans la cravate : « Nous avons commencé à 8 h 30. Nous pensons terminer pour midi ». En deux heures, Hilde Bubel avait habillé 250 roses. Robert Weiskircher a un souhait : « L'opération gagne du terrain sur le plan national ; on perce en Lorraine, Alsace, Bretagne, dans le Dauphiné, ici et là aussi. Mais on voudrait bien qu'on soit reconnus comme le Téléthon ».

Top départ à 9 h

Ce matin et demain, pour la seconde phase de l'opération, les motards se rassemblent à 7 h 30 au gymnase à Woustviller. le démarrage effectif de l'opération se fera vers 9 h, au départ de nombreuses villes en direction des villages où deux camionnettes très mobiles sont chargées de les ravitailler sur place. Reste maintenant aux habitants de jouer le jeu et surtout de tolérer quelques minutes les décibels de l'espoir.

Opération menée au départ de Rohrbach, Sarralbe, Puttelange, Woustviller, Stiring-Wendel, Saint-Avold, Carling, L'Hôpital, Diesen, Faulquemont et Racrange.  


|

Page précédente :  
Page suivante : L'association