Imprimer cette page

Actualité

18/09/2014

Trois questions À Alix Fiorletta« Ici, les services de l’Udaf avaient besoin de lisibilité »

Catégorie : Politique familiale

Article du RĂ©publicain Lorrain du 18/09/14

Le Dr Alix Fiorletta sera ce vendredi à Sarrebourg pour inaugurer les nouveaux locaux de l'Union départemen-tale des associations familiales. Photo RL

L'union départementale des associations familiales (Udaf) inaugure ce vendredi ses nouveaux locaux sarrebourgeois. L'occasion de faire, avec le président Alix Fiorletta, un point sur les missions de cette structure à vocation sociale.

Les services de l'Udaf fonctionnaient déjà à Sarrebourg, pourquoi était-il nécessaire de les doter de nouveaux locaux ?

Dr Alix FIORLETTA, président de l'Union départementale des associations familiales de la Moselle : « En 2012, nous avons lancé un projet associatif triennal dont l'objectif était de repenser notre organisation dans une logique d'efficience et de revoir notre façon de prendre en compte les usagers. Il comprenait une démarche d'évaluation interne de nos services. C'est dans le cadre de celle-ci qu'est apparue la nécessité de regrouper les services existant sur le territoire de Sarrebourg en un seul et même lieu. Nous avons fait le choix de redéployer du personnel sur le secteur afin de favoriser les relations entre les différents services, de leur donner une meilleure lisibilité auprès de la population locale et de faciliter la mise en place d'actions de proximité. Le tout dans un souci d'amélioration de la qualité dans l'exercice des missions qui nous sont dévolues. »

Pouvez-vous rappeler quel rĂ´le particulier joue l'Udaf en Moselle ?

« Les Udaf sont des associations d'utilité publique chargées de remplir une mission institutionnelle qui revêt quatre aspects définis par le Code de la Famille. Les Udaf jouent un rôle consultatif auprès des pouvoirs publics, elles doivent leur proposer les mesures qu'elles pensent conformes aux intérêts matériels et moraux des familles. Elles sont officiellement reconnues comme leur porte-parole. Si elles estiment qu'une mesure est de nature à nuire à leurs intérêts, comme le serait la suppression des tarifs "famille nombreuse" dans les transports en commun par exemple, les Udaf ont le droit de se constituer partie civile et d'exercer des actions en justice pour les remettre en cause. Elles sont aussi chargées de gérer tout service d'intérêt familial dont les pouvoirs publics estiment devoir leur confier la charge. En Moselle, le Département a délégué à l'Udaf le suivi de 5 000 bénéficiaires du RSA (Revenu de solidarité active) qui ne sont ni accompagnés par la Caf, ni par Pôle Emploi. L'Udaf de la Moselle est également la première de France au niveau de l'activité de ses mandataires judiciaires. Ils sont 54 chargés de la protection juridique de plus de 4 000 personnes placées sous tutelle par la Justice. »

De quels moyens l'Udaf de la Moselle dispose-t-elle pour mener Ă  bien ces missions ?

« L'Udaf défend l'intérêt des familles en siégeant au sein des conseils d'administration de tous les organismes en charge de questions qui concernent leur quotidien comme la Caisse d'allocations familiales, les centres communaux d'action sociale (CCAS), les commissions de travail départementales et régionales. Depuis 7 ans maintenant en Moselle, elle fait, grâce à l'Observatoire des familles, des études sur des problématiques de société que sont le logement, l'orientation scolaire, la garde des enfants, la perte d'autonomie des personnes âgées, la prise en charge du handicap, la baisse du pouvoir d'achat. En ce moment, une consultation en ligne sur le rôle de père est accessible à partir de notre site internet. Dans certains secteurs, en Moselle Est notamment, l'organisme gère aussi des centres d'hébergement d'urgence et de réinsertion sociale. Par le biais de "maisons gouvernantes", elle propose aux familles confrontées aux maladies psychiatriques, une alternative à l'hospitalisation. Nous mettons également en place des mesures d'accompagnement, individuel ou collectif d'aide au retour à l'emploi des bénéficiaires du RSA. Pour tout cela, l'Udaf dispose de dotations dédiées par les pouvoirs publics qui lui ont délégué ses missions. »

 


|

Page précédente :  
Page suivante : L'association