Imprimer cette page

Actualité

21/06/2016

L’Udaf de Moselle : qu’est-ce que c’est ?

Catégorie : Au coeur des services

Article du RĂ©publicain Lorrain du 21/06/16

L’union départementale des associations familiales de Moselle a 70 ans. Avec 300 salariés et12 000 usagers, c’est la plus grande de France. Interview.

Le président Alix Fiorletta (à gauche) et le directeur général Marcel Dossmann étaient au Cescom de Metz, hier, à l’occasion de l’assemblée générale de l’Udaf de Moselle. Photo Gilles WIRTZ

L’Udaf de Moselle est une association un peu particulière. A quoi sert-elle ?

Dr Alix FIORLETTA, président : « L’union départementale des associations familiales a été fondée il y a 70 ans, après-guerre, par l’Etat, pour défendre les familles. Elle aide les institutions à travailler dans le cadre de missions confiées par l’Etat, le Département et les magistrats. L’association emploie aujourd’hui plus de 300 salariés – c’est la plus grande de France ! – et fonctionne avec un budget global de 19 millions d’euros. »

Quelles sont ses missions ?

Marcel DOSSMANN, directeur général : « D’abord, la protection des majeurs placés sous tutelle ou sous curatelle dont l’accompagnement nous est confié par les magistrats. Nous gérons 4 100 mesures par an en moyenne. Nous sommes également chargés de l’accompagnement social pour la gestion des prestations sociales (800 usagers). Par exemple, si une famille avec enfant(s) n’arrive pas à gérer son budget, nous l’aidons à retrouver une autonomie budgétaire dans le cadre d’une mission administrative confiée par le Département, ou, si cela n’est pas suffisant, par une mesure judiciaire prononcée par le juge des enfants ou des tutelles; »

L’aide au retour à l’emploi ou au logement est aussi dans vos cordes…

Dr Fiorletta : « Oui, le conseil départemental nous confie l’accompagnement du public du RSA afin que nous levions les freins au retour à l’emploi. Nous agissons avec Pôle emploi auprès de 6 000 usagers. Enfin, dans le cadre des mesures confiées par l’Etat, nous aidons les familles en difficulté à retrouver un toit dans notre parc locatif situé en Moselle-Est, soit 170 places dont 24 lits à Sarreguemines réservés à l’hébergement d’urgence. Par exemple, pour une femme battue, à la porte de chez elle avec ses enfants la nuit ou pour un jeune qui sort de prison… »

Vous faites aussi de la prévention santé, des actions en faveur de la lecture, cela fait beaucoup de missions. Comment êtes-vous organisé ?

« L’Udaf s’est développée de façon empirique, il fallait la restructurer. Sous l’impulsion de Marcel Dossmann et avec tous les services, on a proposé un projet associatif 2013-2016 dont nous faisons le bilan aujourd’hui (hier, Ndlr) lors de notre assemblée générale. On a regroupé les services en pôles pour être plus visibles et plus proches des usagers. On a renforcé nos partenariats avec nos financeurs (Etat, Département) en mettant en place un plan pluriannuel sur trois ans qui donne plus de lisibilité à notre travail. On a désormais une feuille de route claire. Et on va continuer dans cette voie. »

 


|

Page précédente :  
Page suivante : L'association