Imprimer cette page

Actualité

12/07/2016

Sarreguemines : un lieu d’accueil neuf de 24 places inauguré

Catégorie : Logement

Article du RĂ©publicain Lorrain du 12/07/16
Le centre d'hébergement et de réinsertion sociale de la rue Cazal offre 24 places d'urgence aux personnes en difficulté, moitié hommes et moitié femmes. Ce lieu d'accueil chaleureux et confortable a été inauguré hier.


Christine Auclair, directrice du Pôle Hébergement Logement 57, fait visiter les chambres dont la superficie varie de 19,7 à 24,7 m². Photo Thierry NICOLAS.


La remise des clés s'est déroulée fin mars, mais c'est hier que le nouveau centre d'hébergement et de réinsertion sociale de l'UDAF situé rue Cazal a été inauguré.

En présence de Marcel Dossmann, directeur général de l'UDAF Moselle, de Christine Auclair, directrice du Pôle Hébergement Logement 57, du sous-préfet Christophe Salin, de François Breit, directeur général de Sarreguemines Confluences Habitat, des élus... le Dr Alix Fiorletta, président de l'UDAF 57, a retracé l'historique de ce projet initié en 2008, abandonné en 2011 et repris en novembre 2011 par M. Dossmann. « Ce bâtiment a pu voir le jour grâce aux financements de l'Etat et du Feder et aux contributions de la Ville de Sarreguemines et de SCH. L'UDAF s'acquitte d'une redevance, comme un loyer, qui lui permettra à terme de devenir propriétaire du bâtiment ».

L'implantation des locaux rue Cazal « rend l'établissement accessible pour nos usagers. Il était essentiel de ne pas ajouter à l'exclusion sociale et économique, une exclusion géographique » a relevé le Dr Fiorletta. La présence dans les locaux d'une cuisine en liaison froide, assortie d'un partenariat avec le Centre hospitalier spécialisé permet la sécurité sanitaire, la régularité des approvisionnements. La qualité de la construction du bâtiment et des aménagements intérieurs est égale à ce que l'on peut trouver dans des résidences hôtelières.

Une lumière allumée, une porte ouverte

Le mobilier des chambres a été remplacé. « Donner un toit, un logement toute l'année à Sarreguemines à près de 80 personnes, c'est déjà une belle mission. Le centre de la rue Cazal concerne 24 places d'urgence, moitié hommes, moitié femmes » a indiqué le président de l'UDAF.

Le député-maire Céleste Lett a rappelé « la nécessité de créer ce nouveau lieu de vie car l'ancien était indigne ». L'élu a rappelé qu'avant de concrétiser ce projet, il a fallu répondre à des problèmes politique, juridique, architectural.

Ce centre d'hébergement de 938 m² sur deux niveaux revient à 1,8 M€. L'Etat a accordé une subvention de 766 500 € et le Feder 534 228 €.

« Le CHRS ancienne formule était inadapté. Ce projet fut un parcours du combattant semé d'embûches. Ce bâtiment neuf et moderne pour accueillir des gens en situation difficile est né de la volonté de l'UDAF, de la Ville, des services de l'Etat » a souligné Christophe Salin.

Un nom proposé

Le CHRS n'a pas encore de nom. Le Dr Fiorletta proposera au conseil d'administration qu'il porte celui de Marcel Dossmann, qui a beaucoup œuvré pour ce projet. « Quand tout le reste est fermé, il y a sur les territoires quelques lumières qui restent allumées, quelques portes encore ouvertes à ceux qui sont à la rue » a remarqué le Dr Fiorletta. Le CHRS de la rue Cazal en fait partie.





|

Page précédente :  
Page suivante : L'association