Imprimer cette page

 

19/11/2019

Une soupe anti-gaspi offerte aux plus démunis

Catégorie : Au coeur des services

Article du Républicain Lorrain du 19/11/19

Depuis trois ans, l'Udaf de Moselle s'est lancée dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Cette année, elle a mis en place une action Mobil'soupe en Moselle-Est. Une soupe cuisinée avec des légumes récupérés grâce à des dons a été offerte ce lundi aux usagers de son accueil de jour, situé dans un local de la gare de Forbach.

La soupe a été confectionnée dans la cuisine du foyer du Bruch par des bénéficiaires et du personnel de l'Udaf avec le renfort de l'ASBH du quartier. Photo RL /Stéphane STIFTER

« Il y a trois ans, une équipe de l'Udaf de Moselle s'est lancée dans la lutte contre le gaspillage alimentaire, indique Odile Hazard, responsable du Service d'accompagnement social et de l'insertion, à Forbach. Chaque année, nous avons mené un projet anti gaspi. Un repas pour le personnel en 2017 à Metz, des ateliers d'information en 2018. Pour cette nouvelle édition, nous avons décidé de proposer une Mobil'soupe dans nos accueils de jour de Moselle-Est. »

Les usagers de l'accueil de jour de l'Udaf ont apprécié la soupe de légumes. Photo RL /Stéphane STIFTER

Soupe cuisinée avec des légumes récupérés

Ce lundi, des salariés travaillant dans différents services de l'Union départementale des associations familiales (Udaf) se sont retrouvés au Mille Club du Bruch pour confectionner une soupe, faite avec des légumes récupérés auprès de la banque alimentaire et des supermarchés du secteur.Aux fourneaux également : des personnes suivies par l'Udaf, venues avec plaisir donner un coup de main. « Nous avons aussi le renfort de l'équipe ASBH du Bruch, qui nous a prêté sa cuisine », se réjouit Isabelle Hallinger, chargée de mission à l'Udaf. « D'une petite action, nous sommes passés à une opération plus complète, qui allie la lutte contre le gaspillage et la solidarité. Puisque cette soupe est distribuée à des gens qui en ont besoin, des personnes sans abri ou logées mais se trouvant en grande précarité , ajoute-t-elle. Des cakes ont également été confectionnés, toujours avec des produits venant de dons. »

 

Des sacs avec des produits de première nécessité

Une première distribution de soupe a eu lieu jeudi dernier à Sarreguemines, à l'accueil de jour de la rue Oster. « Cela a très bien fonctionné, plus d'une trentaine de personnes sont venues manger. »

 

Ce lundi, c'est à Forbach, dans le local situé sur le quai de la gare SNCF, que s'est déroulée cette opération solidaire.

Pourquoi ce nom de Mobil'soupe ? « Après avoir offert à midi la soupe et les cakes salés aux usagers de l'accueil de jour, l'équipe mobile de l'Udaf part en maraude distribuer des sacs à dos. Ils sont remplis de produits d'hygiène et alimentaires non périssables. On y met aussi un thermos de soupe bien chaude. Ces sacs contenant ces produits de première nécessité sont destinés aux SDF et aux personnes en situation de grande précarité du secteur. »

Josette BRIOT

Opération mixage dans la cuisine du foyer du Bruch. Les marmites sont ensuite été transportées jusqu'au local de l'accueil de jour de l'Udaf, situé sur le quai de la gare SNCF de Forbach. Photo RL/Stéphane STIFTER

Cette action s'est faite dans un esprit de solidarité. Elle a rassemblée des salariés de différents services de l'Udaf, des personnes suivies par la structure et des travailleurs sociaux de l'ASBH. Photo RL/Stéphane STIFTER

Les usagers de l'accueil de jour ont apprécié la distribution de soupe. Photo RL/Stéphane STIFTER

 

Accueil de jour à la gare trois matinées par semaine

Ouvert trois matinées par semaine, l'accueil de jour est fréquenté par une dizaine de personnes à chaque fois. « On y accueille toutes les personnes en difficulté », indique une travailleuse sociale de l'équipe mobile. Photo RL /Stéphane STIFTER

L'accueil de jour de l'Udaf est ouvert trois matinées par semaine, à Forbach : le lundi, mercredi et vendredi, de 9 h 30 à 12 h 30. « Pour l'instant, nous sommes installés dans un local que nous prête le CMSEA, à la gare SNCF , indique Pierre Nierenberger, chef de service à l'Udaf et responsable de l'équipe mobile et des accueils de jour. Mais nous avons le projet de louer des locaux plus grands, toujours à la gare, ce qui nous permettrait d'envisager d'autres actions sur ce site. »

Cet accueil de jour ouvre ses portes aux personnes en difficulté, à la rue ou isolée. « Ici, elles peuvent bénéficier d'une écoute, d'une aide, explique Élise, une des cinq travailleuses sociales de l'équipe mobile de l'Udaf. Elles ont aussi la possibilité de prendre un petit-déjeuner, une douche. Un lave-linge et un sèche-linge sont aussi mis à leur disposition pour qu'elles puissent faire une lessive. » Chaque matinée, l'endroit est fréquenté par une bonne dizaine de personnes.

« On a aussi un vestiaire avec des vêtements pour ceux qui en ont besoin. »

« J'aime bien venir ici avec ma femme pour boire un café chaud. J'y trouve un peu de chaleur humaine », confie un usager, habitué des lieux. « L'accueil est très sympathique. On y retrouve des gens comme nous, avec qui on peut discuter. »


|


Page suivante : Actualité