Imprimer cette page

Actualité

18/04/2011

Prévenir et combattre les maladies cardio-vasculaires

Catégorie : Archives

Article du Républicain Lorrain du 18/04/2011
 publié le 18/04/2011 à 05:00

santé | conférence cet après-midi à saint-julien-lès-metz

Comment prendre bien soin de son cœur ? Réponse cet après-midi avec l'Instance régionale d'éducation et de promotion de la santé (Ireps) qui organise une conférence publique aux Archives départementales.

Henri Martini, le Dr Jeanne Meyer et Marie Persiani sont respectivement trésorier, présidente et directrice de l'Ireps. Photo Maury GOLINI

 Les chiffres font froid dans le dos. En Lorraine, les maladies cardio-vasculaires sont la deuxième cause de mortalité, soit environ 6 000 décès chaque année.

L'Observatoire régional de la santé et des affaires sociales ( Orsas) a même dénombré quatre secteurs de surmortalité : le Bassin houiller, le territoire de Sarreguemines, le Pays du Saulnois et le territoire de Briey.

Fort de ce constat, l'Instance régionale d'éducation et de promotion de la santé ( Ireps), avec de nombreux partenaires, a élaboré en 2009 un programme expérimental intitulé Je t'aime mon cœur qui vise à sensibiliser les 35-50 ans aux maladies cardio-vasculaires.

L'objectif ? Renforcer la connaissance, par le public, des facteurs de risque et leur incidence sur la mortalité, permettre aux médecins traitants d'évaluer rapidement le risque cardio-vasculaire global pour chaque patient, pallier le manque de structures permettant d'aider ces patients pour une prise en charge non médicalisée et renforcer les liens entre professionnels de santé.

«  Pour cela, nous avons créé des cellules éducatives, explique Marie Persiani, directrice de l' Ireps. Ces cellules existent dans les quatre zones citées et sont animées par une infirmière coordinatrice. Elle rencontre les usagers qui ont été repérés par les généralistes. Ces derniers sont les pivots du programme. Nous sommes toujours dans une approche positive de la santé. On ne critique pas et on ne fait pas peur ! »

Démarches modélisées

Avec l'Union départementale des affaires familiales ( Udaf), l' Ireps vise les personnes en situation précaire, pour lesquelles la santé n'est pas une priorité.

Aujourd'hui, pas moins de 400 patients ont été inclus dans le programme.

«  On en prévoit 900 à la fin de l'année », estime le Dr Jeanne Meyer, la présidente de l' Ireps.

Reste qu'autres territoires lorrains ne demandent qu'à être eux aussi couverts par des cellules éducatives. Mais un tel programme a un coût (600 000 €) et le maillage sur le secteur messin, par exemple, n'a pas été réalisé.

«  C'est toutefois réalisable, ajoute le Dr Meyer. Nous avons modélisé un certain nombre de démarches et nous pouvons facilement les appliquer sur Metz ».

En attendant, l' Ireps, qui tient son assemblée générale, ce lundi 18 avril, aux Archives départementales de Saint-Julien-lès-Metz, organise une conférence publique à l'issue de la réunion (14h30-16h), pour présenter son programme Je t'aime mon cœur.

Renseignements :

tél. 0 800 150 450.

 LE REPUBLICAIN LORRAIN


|

Page précédente :  
Page suivante : L'association