Imprimer cette page

Actualité

30/06/2011

L'appartement "maintien des liens" remis en service

Catégorie : Logement

Article du Républicain Lorrain du 30/06/11

L'État ayant stoppé net ses financements, l'appartement "maintien des liens sociaux" géré par l'Udaf n'a pas fonctionné pendant un an. Grâce à de nouveaux financeurs, le dispositif vient d'être réactivé. Un soulagement.

Hier matin, l'Udaf avait convié ses partenaires et financeurs dans l'appartement de la rue Waghemaecker pour les remercier de leur soutien et leur expliquer le fonctionnement du dispositif "maintien des liens parentaux". Photo Philippe RIEDINGERAu 31/1 rue Waghemaecker à Forbach, un appartement permet aux papas et mamans, usagers des centres d'hébergement (CHRS), de rencontrer leurs enfants dans de bonnes conditions. Et ainsi de renouer les liens parentaux.

Ce dispositif innovant, géré par l'Udaf, a bien failli disparaître. « L'État a stoppé ses financements en juin 2010 alors que la réelle utilité du travail mené ici était reconnue, regrette Claudine Clerc, directrice générale de l'Udaf. On s'est donc mobilisé pour trouver de nouveaux partenaires financiers. »

Fermé faute d'argent

Durant une année, faute d'argent, l'appartement " maintien des liens parentaux " est resté fermé. Au grand désespoir des familles qui avaient pris l'habitude de l'utiliser.

« Pendant les 18 mois où il a fonctionné, le taux d'occupation y a été de 100 % le mardi soir, le mercredi, le week-end et les vacances scolaires », note Laetitia Jolly, l'éducatrice spécialisée en charge du fonctionnement de ce logement.

« Ce lieu permet notamment à des pères logés dans les centres d'hébergement de Moselle-Est d'accueillir leurs enfants et d'utiliser leur droit de garde comme tout le monde », insiste Catherine Vedda, chef de service à l'Udaf. Ils peuvent se retrouver dans un lieu convivial et chaleureux avec leur famille, en présence de l'éducatrice si nécessaire.

C'est une étape importante sur le chemin de l'insertion sociale, cela permet aussi de maintenir ou restaurer les liens parentaux. »

À nouveau fonctionnel

« Depuis un mois et demi, il est à nouveau fonctionnel. Trois familles l'ont déjà utilisé régulièrement », s'est réjouie hier matin Mme Clerc lors d'une petite cérémonie réunissant les sauveurs de ce projet : la Fondation de France, la fondation de la Caisse d'Épargne et la Caisse d'allocations familiales de la Moselle.

La directrice générale a vivement remercié les financeurs qui ont permis que l'aventure continue.

« L'arrêt de la structure a été catastrophique pour les usagers », a-t-elle rappelé, en saluant aussi le soutien du bailleur social Neolia « qui a gelé le logement pour que nous puissions le récupérer. »

La contribution de la Fondation de France s'élève à 20 000 €, celle de la Caisse d'Épargne et de la CAF à 15 000 €.

« Quand on accueille ses enfants dans cet appartement, on n'est plus un cas social. On redevient un papa et une maman normale », martèle Catherine Vedda.

En espérant que ce dispositif perdure longtemps, « car nous ne sommes toujours pas dans du financement pérenne. »

J. B.

LE REPUBLICAIN LORRAIN


|

Page précédente :  
Page suivante : L'association