Imprimer cette page

Actualité

30/06/2011

Un appartement pour vivre l'entraide entre citoyens

Catégorie : Logement

Article du Républicain Lorrain du 28/06/11

Le groupement d'entraide mutuelle Confluence, installé dans un appartement au 2 rue des Vosges est inauguré. Depuis quelques semaines, il accueille dix adhérents qui ont déjà réalisé de belles activités.

Jean-Marc Schwartz, président du groupement d'entraide mutuelle, un lieu d'accueil pour des personnes ayant des problèmes psychiques mais stabilisés. Photo Thierry NICOLAS

L e groupement d'entraide mutuelle n'est pas une structure à vocation sanitaire. Il ne se substitue à aucune structure médicale et il agit en complémentarité avec l'association Rehab qui regroupe des patients et leur propose des animations et le CHS », explique Jean-Marc Schwartz, président du Gem, un nouveau lieu de rencontre destiné aux personnes souffrant de troubles psychiques stabilisés, de solitude ou de mal-être.

Citoyens avant tout

Dans la pièce la plus grande de l'appartement loué, sont rassemblés, au coude à coude, des administrateurs des personnels de l'Union des associations familiales de Moselle, la responsable de l'agence régionale de santé, le directeur et la vice-présidente du CCAS, des élus et, bien sûr, des adhérents. La création du Gem, une association, s'inscrit dans la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation à la citoyenneté des personnes handicapées. « Le Gem a pour objectifs d'aider à rompre l'isolement, de restaurer ou de maintenir les liens sociaux, de permettre à la personne de retrouver sa place de citoyen dans la cité. Il doit permettre l'écoute et l'échange, l'information et l'aide mutuelle, le choix et l'organisation d'activités culturelles et de loisirs. »

Reprendre confiance

Le Gem accueille « des personnes atteintes d'un handicap ou d'une pathologie qui les a tenus éloignés de la vie de la cité. » L'éducatrice Zoé Blaiesse (lire par ailleurs) a déjà, en quelques semaines, beaucoup réalisé avec les adhérents. La visite de l'appartement en témoigne : des arbres en papier mâché et collé, des photos de la sortie à Sarrebruck en tram, des lustres des préparations de repas... « Ca change, ça nous donne un point de rencontre, on boit un café », confie Guylaine, une adhérente. Sandra, Edmond, Richard, Thierry, d'autres adhérents présents lors de l'inauguration sont unanimes : le Gem est LE lieu qu'ils attendaient et où ils se sentent bien. Tous « aiment Zoé » qui les écoute et leur prouve qu'ils sont capables de cuisiner, peindre, dessiner... La jeune femme a pour mission « de faire émerger les projets des adhérents », indique Jean-Marc Schwartz.

Les adhérents retrouvent confiance en eux. « Je m'investis dans la cuisine, je m'éclate », témoigne Edmond qui a débuté un CAP de cuisinier avant d'être formé à la comptabilité. Originaire du Pays de Bitche, il est arrivé à Sarreguemines en mars. « En plus je m'occupe des autres adhérents, je suis le bras droit de Zoé », poursuit-il. Le jeune homme est l'exemple de ce que l'équipe du Gem souhaite : que les adhérents participent au fonctionnement de la structure.

Odile BECKER.

LE REPUBLICAIN LORRAIN


|

Page précédente :  
Page suivante : L'association